Depuis dix ans SMDS (Solidarité MARATHON DES SABLES), créée par Patrick Bauer, le fondateur du célèbre MARATHON DES SABLES, agit au Maroc en faveur de l’enfance et des populations défavorisées. Almayuda soutient cette association1 qui accueille et initie à la pratique sportive des enfants de 3 à 12 ans, tout en développant des projets solidaires complémentaires.

À l’entrée de Ouarzazate, près des studios de cinéma, le Centre Sport Éveil Académie initie des enfants à la course à pied, au saut, au football, au vélo…

Patrick Bauer

À l’initiative de Patrick Bauer, le fondateur du MARATHON DES SABLES, l’aventure démarre en 2010, avec la location d’une simple maison. Grâce à la générosité de donateurs, l’association peut entreprendre, de 2017 à 2019, la construction de son centre sportif, sur un terrain de 5000 m2 mis à disposition par la Province.

Les enfants d’Isfoutalil et de Tamassinte

Cet espace simple, pratique et confortable, isolé du monde extérieur, reçoit par groupe de 20 des enfants de 3 à 12 ans, venus de deux quartiers périphériques de Ouarzazate : Isfoutalil et Tamassinte. Tout est gratuit : l’encadrement, les cours, l’équipement sportif et éducatif, le goûter…

Tout commence en septembre, à la rentrée scolaire. Les enfants, préalablement inscrits, passent une visite médicale, qui permet au pédiatre de valider leur aptitude au sport et de repérer les petites filles et petits garçons devant faire l’objet d’un suivi plus attentif. Cette étape franchie, les 3 / 5 ans et les 6 / 12 ans, répartis en groupe de 20, fréquentent le centre une fois par semaine, alternativement et selon leur emploi du temps dans leur école de quartier.

Les plus petits viennent l’après-midi, avec leurs mamans, lesquelles profitent de quelques heures de répit pour suivre des cours d’alphabétisation.

L’éveil corporel alterne courses, sauts de petites haies, exercices d’équilibre sur poutre, etc. L’apprentissage du vélo permet de développer la motricité. De petites compétitions rendent les apprentissages plus ludiques… sans oublier les séances de coloriage, les constructions en lego et les premiers livres mis à leur disposition.

Puis, c’est l’heure du goûter, qui est à la hauteur des efforts accomplis. Lait, yaourts, riz au lait, fruits frais et gâteaux « fait maison » : tout est très vite dévoré par les petits sportifs en herbe.

Athlétisme et informatique

Les 6 / 12 ans viennent seuls, ou avec maman… et de plus en plus papa ! Après l’appel, ils passent au vestiaire pour se mettre en tenue. Puis le groupe de 20 est scindé en deux, pour 50 minutes d’activités intenses : courses en solo ou en relais, sauts en longueur et en hauteur, lancer du poids… Le football occupe une place de choix mais l’athlétisme est roi au centre sportif !
Les meilleurs intègrent le groupe de coureurs « Graine de champions », qui suivent un entrainement supplémentaire à la course et sont mis en relation avec les représentants locaux de la Fédération Marocaine d’Athlétisme.

La pédagogie de l’enseignement sportif surprend toujours un peu ces jeunes qui ont l’habitude d’une relation très verticale avec leur maître. Ici, on leur demande leur avis, ce qu’ils ont trouvé facile ou difficile, etc.

Après les activités sportives vient la douche, puis le goûter, copieux et très attendu ! La dernière bouchée avalée donne le signal du cours d’informatique. La maîtrise des principaux logiciels facilitera les apprentissages au collège. Sans parler bien sûr de l’initiation, plus ludique, au dessin en mode digital !

Autour de l’apprentissage sportif, Solidarité MARATHON DES SABLES a progressivement et naturellement agrégé d’autres initiatives : une bibliothèque de prêt, des colonies de vacances au bord de la mer, des cours gratuits d’alphabétisation en langue arabe et des cours de français pour les mamans. 12 d’entre elles ont créé Beija, une coopérative artisanale qui fabrique des accessoires de mode et de décoration pour la maison. Pour mettre Beija sur les rails, l’association a apporté les métiers à tisser et prend en charge une partie des loyers.

On pourrait également citer d’autres initiatives, dans le domaine de la santé : partenariat hospitalier, participation au financement d’un dispensaire, etc.

Pour SMS, la solidarité est un marathon, qui ne s’arrête jamais !

(1) Marie José Perec, Jean Galfione, Abdelatif Benazzi, Ghani Yalouz, Stéphane Diagana , champions internationaux d’athlétisme, sont marraine et parrains de l’association.

Photos SMDS

Lien utile
https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Nonprofit-Organization/Solidarit%C3%A9-MARATHON-DES-SABLES-234707350064773/
www.cooperativebeija.com