Soutenu par la Fondation Almayuda et aidé par l’association Wayra, Juan Carlos Belon Lemoine organise, en septembre 2016, cinq ateliers de photographie numériques destinés aux jeunes écoliers des communautés andines de la province de Quispicanchi Cuzco.

En 2015, à l’occasion d’une exposition conjointe avec Bernard Plossu, dans la galerie de la Non-Maison à Aix-en-Provence (1), Juan Carlos Belon Lemoine rencontre les responsables de la Fondation Almayuda. Au fil de la conversation nait l’idée d’ateliers photographiques pour les jeunes, au Pérou. Juan Carlos Belon Lemoine l’a déjà fait, dans le cadre d’un programme international sur l’inclusion visuelle (2). Son expérience et le projet séduisent Almayuda, qui voit dans cette initiative l’opportunité d’associer le développement humain à la pratique artistique.
Contactée et immédiatement intéressée, l’association Wayra (Cuzco) entre en relation avec les directeurs d’écoles et les parents d’élèves de trois communes rurales : Andahuaylillas, Huaro et Urcos (province de Quispicanchi Cuzco).

Juan Carlos constate très vite la familiarité presque instinctive des jeunes stagiaires avec la photographie numérique.

À la suite de son intervention, 25 adolescents de onze à dix sept ans, dix filles et quinze garçons, répartis en cinq groupes de cinq stagiaires, participent aux ateliers, tout au long du mois de septembre 2016. Chaque groupe bénéficie de 12 heures de formation, animées par Juan Carlos qui, très vite, constate la familiarité presque instinctive des jeunes stagiaires avec la photographie numérique.

« La plupart n’avaient jamais eu d’appareil photo entre les mains, mais ceux qui disposaient d’un téléphone mobile connaissaient la photo par ce biais… Certains sont issus de communautés vivant à 3500 mètres. Leurs parents ne parlent que le quechua, mais eux sont bilingues et étudient la semaine dans des villages de moindre altitude, où ils utilisent Internet. C’est ce qui leur a permis d’assimiler très rapidement la technologie et de comprendre intuitivement le fonctionnement et la manipulation des appareils… On a donc gagné du temps sur l’apprentissage et, très vite, les jeunes sont allés sur le terrain, dans les rues des villages, ou dans la nature…»

Témoignages

Les mots justes et bienveillants de Juan Carlos font grandir les ados engagés dans le projet, développant leur créativité et leur imagination. Les jeunes stagiaires déploient une motivation joyeuse à transformer leur cadre familier par le prisme de l’objectif et partagent ainsi des émotions inattendues avec le grand photographe.

Optimisée par le nombre volontairement limité de participants et la mise à disposition d’un appareil photo par personne, la rencontre est une réussite totale, qui multiplie les moments privilégiés. Témoignages…

Avec la photo, Summy découvre « les paysages environnants, les petites rues et les espaces de mon village, jusque dans les plus petits détails ».

Nixon Eddy se passionne pour les effets spéciaux grâce auxquels « on peut vieillir les photos ».

Hermelinda aimerait poursuivre son apprentissage pour « mieux utiliser les filtres dans la photo de paysages ».

Flor Yerumi aime photographier « de jolies plantes aux couleurs vives ».

Royer peut « immortaliser les choses importantes de notre village pour les faire connaître à d’autres personnes ».

Ana María exprime de la meilleure des manières « les si jolies choses de notre village et les beaux paysages de Huaro ».

Etelvino exprime sa joie, « parce que l’année prochaine, nous allons prendre encore plus de photos et nous perfectionner ».

Etelvino peut en effet se réjouir car la décision a été prise de pérenniser le projet. En 2017, ce sont deux types d’ateliers qui seront organisés autour de Juan Carlos Belon Lemoine : un atelier « Initiation » et un atelier « Niveau 2 » pour les jeunes de la première promotion, qui souhaiteraient perfectionner leur pratique et, qui sait, s’engager sur la voie d’un futur métier.

L’un comme l’autre seront conclus par une exposition, comme ce fut le cas à la fin du mois de septembre 2016, à l’occasion de la clôture de la première édition.

(1) « Le recoin… el rincon »
(2) FotoRio / Rencontres Internationales sur l’Inclusion Visuelle, à Rio de Janeiro.

Juan Carlos Belon Lemoine

Docteur en Sciences Politiques, photographe, vidéaste, essayiste et chercheur indépendant, ses œuvres, photos et vidéos, ont été exposées à plusieurs reprises en France, au Pérou et ailleurs. Créateur en 1989 de la première Biennale de Photographie de l’Amérique du Sud (Aréquipa, Pérou), il fonde en 1997 « Artniente », structure dédiée à l’art contemporain. En 2005/07/09, à l’occasion des Rencontres Internationales sur l’Inclusion Visuelle, à Rio de Janeiro, il présente des projets français et péruviens sur l’inclusion visuelle. Il est intervenant aux rencontres entre critiques et chercheurs dans le cadre de Trasantlántica/Photoespaña. Depuis 2011 il est collaborateur de Rencontres Place publique (Marseille, France). En 2013 il est coordinateur et modérateur lors de la rencontre internationale « Fonction de l’art, fonction de l’artiste » au Centre d’art contemporain de Quito, Equateur.

Photos : Ateliers Andins de Photographie